Au Monomotapa > Accueil

Passion posthume



Voilà un recueil qui s'est écrit en partie tout seul : de bribes, de reliquats de L'Oca nera. Et qui se développe « dans l’embarras des formes brèves » (Henri Deluy)


Extrait



Via Appia • seuls vivants entre les nécropoles
3 buveurs dans le marbre nous invitent
est-ce poison ou malvoisie • le pied
bute sur le seuil • la nuit nous couvre • chambre
nue • hôtel Cancelli Rossi • le râle au loin
des long-courriers • embrassés • comme ivres
entre les nuages •



ne dis pas ce que tous disent • ne
creuse pas la terre • laisse en paix
les ossements • ne réveille pas
les dieux endormis • NE DIS PAS
LE SECRET PAR LA BOUCHE •


          •
         
          Pluie sur le lac • vert comme l’œil
          les barques envasées • est-ce ici
          pluie sur les jardins • les premières roses
          rien • silencieuse • sans savoir si je vis
          aller les yeux fermés • voler en secret
          pour toi • les parfums •
         
          •
         
          Tu es intangible • ou plutôt impalpable
          absent • ou peut-être immatériel • distant
          ou rien que volatile • tu flottes près de moi • tu
          ne m’appartiens pas • parfum sur la peau
          essence •



23 mai • je transcris ton texto dans la nuit
des mots aveugles • asteres men amphi
kalan selannan • la lune sur la terrasse
couchée sur la joue • aps apokruptoisi
Erreur ! Liaison incorrecte. • chassant de la main
je ne sais quoi • obstiné • moucheron



Ce frisson dans les collines • los loris
Livia • abeilles & bourdons • la brise
sans effort nous soulève • j’aurais su
être autre peut-être • Anna • pour toi
de Noailles • qui sait •



Haut de page